Menu principal

19 février 2024

Jury concours cosplay WARP ZONE Lorient

 Vous les attendiez ? Iels sont arrivés ! Les jurés du concours cosplay de WARP ZONE Lorient sont enfin annoncés !

Miieko est cosplayeuse depuis 5 ans. Grande fan des idoles, elle met des autant de paillettes dans ses costumes que dans les yeux des spectateurs qui la voient sur scène.

MaxAbyssWalker fait du cosplay depuis 6 ans. Il manie la mousse EVA et les LED pour donner vie à ses personnages préférés, provenant de différents univers comme Fire Emblem ou Pokémon.

Marynn est cosplayeuse depuis 13 ans. Elle a été représentante Bretagne pour la Coupe de France de Cosplay lors de la saison 3 en 2019. Véritable couteau suisse, elle est aussi à l'aise avec la couture qu'avec la scène.

N'hésitez pas à venir les rencontrer !

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 22 février à 23h59 ! Plus d'informations sur notre page dédiée.

15 février 2024

Nouvel événement : Errances, balade japonaise

 Bonjour à tous•tes !  Aujourd'hui nous vous annonçons notre participation à Errances, balade japonaise !


 Nous y organiserons une Golden Chance Cosplay le 2 mars 2024, n'hésitez pas à y faire un tour, l'entrée est gratuite ! 


Plus d'informations sur notre page dédiée : ici.

13 février 2024

10 février 2024

Le kintsugi : l'art de réparer avec de l'or

 

Le Kintsugi (金継ぎ) est une technique de réparation japonaise des porcelaines et des céramiques brisées à l’aide de laque et de poudre d’or, d’argent ou de platine. On le retrouve également en Chine, en Corée ou au Vietnam, mais sans les poudres de métaux précieux. 


Littéralement, Kintsugi veut dire “jointure en or”. Le concept philosophique qui accompagne le kintsugi est nommé le wabi-sabi : on trouve de la beauté dans ce qui est sans artifices, imparfait, incomplet, usé. Par exemple, si on casse un bol, plutôt que de le jeter, on va le garder et sublimer ses fêlures en les mettant en valeur. Le bol va alors “guérir”, et devenir plus résistant et plus beau qu’avant l’accident. 

 

Réparer avec le Kintsugi est un processus très lent et minutieux et nécessite beaucoup de temps de séchage. 

 

La laque utilisée pour recoller les morceaux est produite à base de la sève résineuse de l’arbre à laque (aussi appelé “Vernis du Japon” ou “Kiurushi”). Elle est très irritante pour la peau donc il faut porter des gants lorsque vous la maniez. 



Il y a plusieurs manières de recoller les morceaux : 

  • La fissure (ひび) où on va chercher à rassembler les morceaux en mettant le minimum de laque.

  • l'empiècement (appelé “kake no kintsugi rei” (欠けの金継ぎ例)), où on va recréer des morceaux manquants avec du Sabi-urushi, un liant fait à base de laque mélangée à de la poudre de roche.

  • le patchwork (appellé “yobi-tsugi” (呼び継ぎ)), où on va remplacer un morceau manquant par un morceau d’une autre céramique brisée.

      

Une fois que la laque est sèche et la poudre d'or appliquée, il faut polir pour que l'or brille.

Si vous souhaitez en faire chez vous, vous pouvez trouver des kits sur internet, ou si vous n’avez pas le budget, vous pouvez aussi utiliser de la colle epoxy et de la peinture dorée pour céramiques.


 

Le kintsugi est un art long et délicat, qui nécessite beaucoup de patience et de minutie. Il a également une forte symbolique de guérison et de résilience, raison pour laquelle il est devenu aussi populaire ces dernières années. 


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !